30 déc. 2017

Le sang jamais n'oublie 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Lucie Pierrat-Pajot
Saga : Les Mystères de Larispem
Genre : Science-Fiction - Jeunesse
Edition : Gallimard Jeunesse - 2016
Nombres de pages : 257





La Quatrième :

Larispem 1899 - Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville.
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Ce livre me tente depuis qu'il est dans ma PAL, mais je trouvais que la période ne s'y prêtait pas trop jusqu'ici. Mais en début décembre, un court roman jeunesse me tentait bien. Et puis après un livre de SF (cf. ma dernière lecture <= ici) quoi de mieux qu'une petite uchronie teintée de steampunk 🕒🔧?

Alors pour commencer, on peut clairement dire que le genre uchronique développé dans cet ouvrage est un gros point positif. En effet, on connait plutôt bien les uchronies sur le thème de "et si Hitler avait gagné la guerre ?" ou encore "et si le bloc communiste s'était étendu au monde entier pendant la guerre froide ?", en résumé des turnovers sur des évènements plutôt contemporains. Mais là où l'autrice tire sa carte du jeu, c'est en décidant de renouveler un peu ce genre et de réécrire un autre moment de notre Histoire qui, dans mes lectures personnelles, est une première : "et si les gens du peuple avait pris le dessus sur les noble et le clergé pendant la Commune de Paris ?".
Ce thème est super intéressant et nous force un peu à réviser l'Histoire au l'époque du Second Empire et c'est pas si mal 😉.

J'ai adoré tout l'univers que Lucie Pierrat-Pajot a créé autour de ce nouveau Paris qui se nomme maintenant Larispem et du système de gouvernement qui y est développé. La tension monte au fur et à mesure que l'on voit évoluer les personnages, que l'on découvre leur vraie personnalité, ce qu'il vont pouvoir représenter dans l'histoire de la saga.

De même j'ai beaucoup apprécié les liens qu'elle a pu faire avec des expressions et des dilactes historiques du type "avoir du sang bleu" ou l'utilisation de l'argot des bouchers, caste plus ou moins supérieure au sein de Larispem. Cela apporte vraiment du crédit à son histoire je trouve 👍.

C'est un super tome 1 qui nous dépeint très très bien le décor de ce que va pouvoir être cette histoire et j'ai ultra hâte de lire la suite 😍


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire