31 oct. 2017

Ironie du sort 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Gabriella Bozzano
Saga :
Genre : Poésie - Nouvelle
Edition : E-book - 2017
Nombres de pages : 84





La Quatrième :

Approchez futur âme damnée. Venez souffrir avec nous. Laissez derrière les regrets et abandonnez votre courroux. Installez-vous donc près des fleurs et oubliez votre chair. Préparez vous à la douleur et bienvenue en enfer.
  






Qu'est-ce-que j'en pense ? 

J'avoue que la dernière fois que j'avais lu de la poésie, ma lecture était imposée par ma professeure de français au lycée... N'ayant jamais eu aucun a priori sur ce genre et même ayant très souvent aimé les lectures poétiques que j'ai pu faire à l'école j'ai profité du partenariat que proposait Livraddict pour me relancer dans la poésie.
Le résumé un peu froid et glauque m'a vite intéressée. Et j'ai pas été déçue 😉 !

Les thèmes abordés m'ont vraiment plu et touché. Les sensations que j'ai ressenti, m'ont un peu rappeler mon ressenti lors de la lecture de Charles Baudelaire. Il y a un côté incisif, triste mais également une colère sous-jacente. Bref un côté spleen auquel j'ai adhéré. Ah oui, pour info, Baudelaire est mon poète préféré 😁.
Mais il me faut quand même avouer que je n'ai pas plongé tout de suite dans l'ambiance. Bien que je comprenne la dureté de ce genre de thème j'ai trouvé que le début était vraiment un peu trop brutal pour une mise en route. Même si j'apprécie dans mes lectures ces thèmes qui nous touche tous un jour ou l'autre, c'était un peu fort au début pour moi. Une petite montée en douceur m'aurait bien plu.

En résumé, j'ai vraiment aimé ce recueil et il m'a permis de renouer avec la poésie. Je remercie l'auteur, Gabriella Bozzano, de m'avoir permis de replonger dans ce genre et j'espère que je ne m'arrêterais pas en si bon chemin et que quelques recueils viendront ça et là ponctuer mes lectures😊.

21 oct. 2017

Fesolggio l'Inexorable fâcheux 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Christophe Arleston, Adrien Floch
Saga : Sangre
Genre : Bande-dessinée - Fantasy
Edition : Soleil - 2017
Nombres de pages : 48





La Quatrième :

Sangre pourchasse Fesolggio sur Tarasque, où les plus talentueux artistes protègent la population des Fluves assassines. Jadis, le jeune Fesolggio était de ceux là, un peintre et un sculpteur de génie, dont le charme et le talent en avaient fait la coqueluche de la noblesse. Aujourd'hui, c'est un alcoolique, un raté oublié de tous que Sangre va retrouver. Mais quel intérêt de lui donner la mort s'il l'attend avec impatience ? C'est l'artiste virtuose que Sangre veut punir et non l'épave...
  




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

La suite tant attendue est enfin là !! Quand je l'ai eu entre les mains je n'étais que joie 😁 !

Et que dire à part que j'ai adoré continuer cette histoire de vengeance ! Le gros point fort de ce tome 2, c'est que ce n'est pas juste une copie du tome 1. J'avoue que bien que j'étais super pressée de découvrir la suite, la peur de voir le même schéma de revanche se répéter me faisait me tenaillait. Vu que 8 tomes sont prévus, des répétitions de scénarios auraient pu me détacher de la saga mais là, dès le tome 2, on n'est plus sur la même machination, la même tactique, et j'ai beaucoup apprécié 😊.

J'avoue... J'ai adoré également le petit côté pervers et manipulateur de Sangre 😳. Cette complexité chez elle m'a beaucoup plu et a donné un autre aspect à sa vengeance.

La petite intrigue artistique a très bien fonctionné sur moi aussi. La rencontre avec ces entités maléfiques qui n'aiment que l'art, le vrai, étaient bien trouvés.
De plus, la palette de couleur utilisée depuis le début de la saga sert vraiment ce type d'univers pictural 🎨.

En bref, c'était une super lecture qui me donne vraiment mais alors vraiment envie que le tome 3 sorte rapidement... Ce qui malheureusement n'est pas tout à fait au programme car la date de sortie du 3 n'est pas encore connue. Espérons juste que ça arrive vite car j'ai très envie de voir comment les auteurs vont rendre ce tome différents des autres comme il l'ont fait avec ce tome 2.

18 oct. 2017

L'ordre de tuer 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : James Dashner
Saga : L’Épreuve
Genre : Jeunesse -Science-Fiction
Edition : PKJ - 2015
Nombres de pages : 348





La Quatrième :

Treize ans avant que Thomas entre dans le Labyrinthe, une éruption solaire a frappé la Terre. Mark et Trina ont survécu à la catastrophe. Mais cette terrible épreuve n'est rien comparée à ce qui les attend. Une étrange épidémie se répand aux États-Unis, elle frappe de folie les individus qu'elle atteint. Pire, elle met en danger jusqu'à l'existence de la race humaine !
Convaincus qu'il existe un moyen de sauver les malades, Mark et Trina sont bien décidés à le trouver... s'ils parviennent à rester en vie. Dans ce monde dévasté, certains préfèrent tuer pour que personne ne découvre la vérité.
 


Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Voyant le deuxième hors-série de la trilogie sortir récemment, je me suis dit qu'il était temps que je sorte le premier de ma PAL.

Pour ce qui est de l'écriture j'ai apprécié de retrouver la plume addictive de James Dashner. Comme pour les 3 tomes de la trilogie principale j'ai avalé les pages sans m'en rendre compte.

Il faut avouer que ce tome éclaire pas mal de zones d'ombre sur plusieurs questionnement. Vous me direz, mais n'est ce pas le rôle d'un préquel ? En effet 😜. Mais j'avoue qu'à la lecture du résumé je m'étais dit que ce livre, nous raconterait seulement la genèse de la Braise. Sur ce point je peux dire que j'ai eu mon compte, bien que la vérité soit très brutale... J'avoue que la violence déployée lors de la propagation du virus m'a chamboulée.
Mais j'ai été agréablement surprise, si je puis dire ça comme ça 😔, car on en apprend également plus sur les éruptions solaires et la façon dont elles ont impacté le monde. On découvre comment les rescapés ont pu réussir à survivre, réapprendre à vivre, pour tout reperdre une fois la Braise larguée sur Terre.

C'était donc une bonne lecture qui m'a permis d'en apprendre plus à la fois sur la Braise mais également sur les éruptions solaires des quelles tout est parti. Si vous avez aimé la saga l'Épreuve, je vous conseille la lecture de ce premier hors-série.

12 oct. 2017

Faust départ 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Kieron Gillen, Jamie McKelvie
Saga : The Wicked + The Divine
Genre : Comics - Fantastique
Edition : Glénat Comics - 2016
Nombres de pages : 176





La Quatrième :

Tous les 90 ans ou presque, douze dieux se réincarnent dans le corps de jeunes adultes. Ils sont charismatiques et brillants. Ils se tiennent devant des foules immenses, qu'ils emmènent dans l'extase au travers de langues inconnues. La rumeur veut qu'ils soient capables de miracles. Ils sauvent des vies, que ce soit métaphorique ou bien concret. Ils sont aimés. Ils sont détestés. Ils sont brillants. Dans moins de deux ans, ils seront tous morts...
  




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Quand j'ai vu ce comics dans les rayonnages de ma librairie mon œil a été happé. En même temps vu les couleurs c'est pas étonnant non 😍 ? J'ai retourné l'album et avec le résumé, ce thème des dieux qui se réincarnent et qui passe par le chant pour agir sur les mortels... Bon clairement je suis passée à la caisse 😅. Ça m'intriguait plutôt pas mal.

Les dessins sont géniaux, en tout cas de mon point de vue, et la gamme des couleurs également. Et que dire des portraits qui se trouvent en début de chapitre ? Ma-gni-fi-ques !




Alors pour ce qui est de mon avis maintenant : en fait ma lecture s'est un peu déroulée un peu en dents de scie.
Le début m'a un peu perdue, je voyais pas trop où j'allais. Puis un élément déclencheur m'a fait accrocher à l'histoire, je me suis "ah ça y est c'est parti !". Je me lance alors dans la suite et d'un coup, ça y est je suis re-perdue. J'ai pas vraiment trop compris les raisons qui poussent les dieux à agir comme ils le font, il n'y a pas trop d'explications ou alors j'ai rien compris 😆. Puis, à partir du moment où j'ai mis de côté le fait de ne pas avoir compris, les péripéties qui ont suivit se sont enchaîné et j'ai repris le train en marche.

Et clairement, la fin m'a donné envie de lire le tome 2. Elle n'est pas vraiment surprenante, je l'avais senti venir, mais j'ai aimé la façon dont les auteurs l'ont amené 🔥😉. Donc dès que je peux je vous en reparle !

8 oct. 2017

La Pierre de Lune 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Evelyne Contant
Saga : Enchantement
Genre : Fantastique - Mythes/Mythologie
Edition : Autoédité - 2015
Nombres de pages : 440



La Quatrième :

La peur, l’amour…la trahison, c’est ce que je ressens à propos de ma nouvelle vie. Une vie que je n’ai jamais souhaitée, du moins, pas de cette façon.
J’ai certainement rêvé d’aventure et d’émotions, de m’évader de ma vie plutôt ordinaire… mais rien de tout cela ne pouvait me préparer à ce qui s’est produit comme un bingbang dans ma normalité…
Une sorcière, une vraie, m’a annoncé qu’en réalité, je ne suis pas une humaine! Moi, Lou Mills, je suis une magique, comme elle! Il paraît que je suis la clé d’une prophétie ancienne et que je dois sauver le monde d’une guerre imminente entre les humains et les magiques.
  


Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Je suis tombée sur ce livre complètement par hasard en fouinant dans Amazon à la recherche de livre auto-édité. Et je remercie ce fameux hasard car ça a été une lecture géniale qui a frôlé le coup de cœur (eh ouais rien que ça !).

Depuis aussi loin que je m'en souvienne, je suis fan de mythologie, principalement grecque, égyptienne et romaine, alors étant donné que le personnage était fan de mythologie également je me suis rapidement identifiée à elle. Sans compter que c'est une grande lectrice aussi 😉.

J'ai trouvé que l'intrigue se mettait plutôt vite en place et on plonge rapidement dans un univers superbement bien imaginé. Bien que le thème de pouvoirs différents suivant son élément de référence a déjà été développé dans d'autres ouvrages, j'ai aimé la diversité que présentait les différents éléments utilisés ici ainsi que leur déclinaison de pouvoirs. Et que dire de l'Académie où les magiques vont parfaire leur utilisation de leurs pouvoirs ? On a juste envie d'y foncer 😁 !

La quête de cette histoire et surtout la façon dont l'héroïne a été mêlée à elle est très intéressante et surprenante. Ce qui change également dans ce récit fantastique et qui est très appréciable c'est que, bien que Lou soit l'élue, elle ne l'intègre pas totalement, ne se sent pas surpuissante.
Le duel interne de l'héroïne entre sa vie d'humaine et sa condition de magique est très sympa également.

Il faut avouer que "les romances" que ne m'ont pas vraiment intéressée au premier abord. Bon d'abord parce que clairement elle se retrouve, comme beaucoup d'héroïnes, entre deux prétendants. Mais il est important de signaler que pour changer, elle n'hésite pas entre les deux, donc bon je peux pas qualifier ça de triangle amoureux. +1 pour l'autrice.
Autre chose qui m'a gêné ; tout paraissait si facile entre Lou et celui qu'elle aime, du genre "je te vois, je t'aime" et ça me plaisait pas des masses. Puis... arrivée à la fin, là on a l'explication et on se dit "ah ouais c'est pour ça !" du coup : +2 pour l'autrice.
Je tire donc mon chapeau à l'autrice pour avoir réussi à transformer un aspect de son livre que je n'aimais pas trop pendant tout le livre en une intrigue qui me donnent encore plus envie de lire la suite.
C'est pour cela que cette lecture n'est pas un coup de cœur, mais je suis ravie que la partie que j'ai trouvé un peu niaise ait une explication claire 😄.

Et petit bonus, j'ai eu un coup de cœur sur la légende mythologique qui se glisse dans l'histoire. Elle a fait vibrer ma corde "nostalgie" car c'était la légende que je racontais à ma petite sœur avant d'aller dormir quand nous étions petites 😍.

Bref vivement ma lecture du tome 2, avec le "souci" romance réglé ça ne pourra qu'être un futur coup de cœur non ?

7 oct. 2017

Comme une roche sous la pluie 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Matylda Hagmajer
Saga :
Genre : Contemporain
Edition : Autoédité - 2017
Nombres de pages : 148





La Quatrième :

Nine vit dans un ennui profond, un vide qui la creuse et qu'elle comble avec les histoires des autres. La vie de Teresa, en plein bombardement de Varsovie, ne fut que trop remplie. Deux existences convergent, l'une concave, l'autre convexe. L'une reçoit, l'autre imprime son empreinte, dans un chassé-croisé rapide, haletant, où les rencontres ne doivent rien au hasard.
 





Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Je remercie Livraddit et l'autrice pour cet envoi. Cette lecture a été pleine d'émotions et très captivante. A vrai dire je l'ai lu en une journée. J'avais vraiment envie de savoir comment ça allait se terminer.

Tout d'abord, la vie de Teresa pleine de conviction, de résistance et drame m'a bouleversée. Il faut avouer que le thème de la Seconde Guerre Mondiale me trouble toujours. Cependant il était agréable, si je puis dire ça ainsi, de découvrir un nouveau point de vue, une nouvelle facette de ce conflit, un autre front

Ensuite on a Nine. Une vie bien différente. Une vie d'ennui, sans réelle envie, sans but. Ce sentiment est accentué par la façon d'écrire de l'autrice. Elle utilise des phrases courtes, sans personnalité, un peu comme notre héroïne. Sa vie n'a plus de sens, jusqu'au jour où on lui confie un travail.

Ce roman illustre magnifiquement l'adage qui dit que pour avancer dans notre vie il ne faut connaître notre passé. Cela fait tellement du bien de se le faire rappeler de temps en temps, non ?

En bref j'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a permis de réfléchir en peu de pages. L'adaptation de l'écriture à la personne qui parle et à son état d'esprit fait également partie des choses que je retiendrai. Donc pour ce très bon moment de lecture, merci Matylda Hagmajer.

5 oct. 2017

Hamaguri 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Aki Shimazaki
Saga : Les poids des secrets
Genre : Contemporain
Edition : Babel - 2007
Nombres de pages : 119





La Quatrième :

Deux petits enfants de Tokyo, Yukio et Yukiko, scellent un pacte de fidélité en inscrivant leurs noms à l'intérieur d'une palourde, comme un serment d'amour éternel. Devenus adolescents, ils se retrouvent à Nagasaki sans se reconnaître ; les sentiments qui les habitent désormais, qui les troublent profondément, leur seraient-ils interdits ? Aux dernières heures de sa vie, la mère de Yukio cherchera à ouvrir les yeux de son fils en lui remettant ce coquillage sorti du tiroir de l'oubli.
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Dans ce deuxième opus, l'autrice nous conte à nouveau l'histoire de Yukio et Yukiko mais cette fois-ci seulement du point de vue de Yukio.

Comme dans le premier tome, on remonte dans le temps, dans la vie d'enfant et d'adolescent des deux protagonistes. Et on découvre aussi la façon dont Yukio découvre le fameux secret de famille 🙊. Toute en finesse, sans confrontation. Le biais d'images interposées et l'assemblage des pièces du puzzle ont été très bien amenés par Aki Shimazaki.
J'avoue avoir préféré la façon de Yukio de raconter l'histoire, c'était moins empreint d'effet dramatique je trouve. Plus simple, plus pur.

Le passé de Yukio nous permet de comprendre sa façon de vivre, d'être, de s'attacher aux gens. Ce passé si douloureux qui finalement s'estompe avec le temps, grâce aux rencontres de personnes qui changent sa vie, nous rappelle comme notre vie est influencée par la présence des gens autour de nous 🌟.
La métaphore du Hamaguri (coquillage bivalve japonais) était si poétique et le fait qu'elle soit présente au début et à la fin, permet vraiment d'accentuer l'effet de la révélation qui apparait aux yeux de Yukio.

Je me demande vraiment ce que va donner le tome 3, j'imagine que l'on va avancer sur l'intrigue qui se déroule dans le "présent", mais je me demande vraiment ce que ça va donner et ce que l'autrice nous réserve comme nouveaux rebondissements.