21 janv. 2018

Jonas 🌻🌻🌻🌻

Auteur(s) : David Ratte
Saga : Le voyage des pères
Genre : Bande-dessinée - Humoristique
Edition : Paquet - 2007
Nombres de pages : 48





La Quatrième :

1er siècle de notre ère. L’arrivée d’un homme, prénommé Jésus, en Galilée va bouleverser la vie de trois vieillards. En effet, leurs fils vont suivre l’homme providentiel et devenir ses apôtres. Pensant que leur progéniture reviendra bien vite, fort est de constater qu’après plusieurs jours d’attente ce n’est pas le cas, les trois pères décident donc de partir à leur recherche. Leur tâche n’est pas simple, il faudra parcourir la Galilée et la Judée tout en restant le plus discret possible, la popularité de Jésus n’étant pas du goût de tout le monde.
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Après un bon Zola rien de ne vaut une petite BD et c'est à ce moment là qu'une de mes collègues est arrivée avec cette BD qu'elle avait bien aimé. Elle me l'a proposé et le principe de l'histoire m'a bien tentée 😊.

Après une lecture de classique ponctuée fortement de religion, je ne me suis pas tant éloignée que ça de ce propos car ici on va suivre les pères des apôtres de Jésus.
J'ai vraiment apprécié la façon dont l'auteur a amené cette thématique. C'est humoristique mais sans tomber dans la moquerie 👍.

J'avais un peu peur de ça parce que, bien que la religion ne soit pas quelque chose qui fasse partie de ma vie de tous les jours, je pense qu'il faut respecter les croyances de chacun et ici je trouve que tout le monde s'y retrouve, les athées comme les croyants.
Ils y a des blagues, des clins d’œil mais toujours dans le respect de chaque croyance. Et même quand on pourrait trouver quelques répliques un peu limites, elles sont expliquées par l'état émotionnel des personnages au moment où ils parlent. Et il faut savoir que dans ces cas de critique envers le Messie, on sort vraiment de l'humour pour entrer dans l'incompréhension que certains peuvent ou ont pu ressentir face à cet homme si particulier qu'est Jésus 😶.

C'était donc une très bonne lecture et je pense que je lirai la suite, bien que ça ne soit pas actuellement une priorité pour moi pour le moment 😊.

20 janv. 2018

La faute de l'abbé Mouret 🌻🌻🌻🌻

Auteur(s) : Emile Zola
Saga : Les Rougon-Macquart
Genre : Classique
Edition : Bibebook (ebook) - 2016
Nombres de pages : 519




La Quatrième :

Serge Mouret est le prêtre d'un pauvre village, quelque part sur les plateaux désolés et brûlés du Midi de la France.
Barricadé dan sa petite église, muré dans les certitudes émerveillées de sa foi, assujetti avec ravissement au rituel de sa fonction et aux horaires maniaques que lui impose sa vieille servante, il vit plus en ermite qu'en prêtre. A la suite d'une maladie, suivie d'une amnésie, il découvre dans un grand parc, le Paradou, à la fois l'amour de la femme et la luxuriance du monde. Une seconde naissance, que suivra un nouvel exil loin du jardin d'Eden.
 




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Avec les Zolettes on continue notre périple à travers les Rougon-Macquart de notre très cher Zola. Et c'est le premier qui nous divise vraiment dans nos avis 😅.
Alors fin du suspens, moi je suis dans la team "j'ai bien aimé".

Il faut d'abord savoir que ce tome est un peu à part de la trame principale. Il n'intègre que très peu des personnages de Zola et se concentre sur le fils des Mouret, protagonistes de La Conquête de Plassans, Serge devenu prêtre.

Comme d'habitude la plume de Zola m'a subjuguée. Ce tome est très pauvre en rebondissements et est plus un tome contemplatif, descriptif. Je l'ai un peu vu comme une respiration entre les différentes manipulations et trahisons présente dans la saga des Rougon-Macquart. C'était vraiment super 😊.

Moi qui ne suis pas très portée sur la religion, les descriptions de la foi aveugle de Serge m'ont quand même éblouie de par les mots et la façon dont Zola nous fait ressentir les émotions de son personnage principal.
Et comment de pas avoir adoré la suite du livre alors que le deuxième thème prédominant dans cette histoire est la nature 🌿💚 ! Réussir à combiner la nature à Zola c'était magique. Les descriptions sont, à mon goût, encore mieux que celle du début de l'ouvrage, sur la religion et l'amour pour la Vierge Marie. Je visualisais les espaces décrits, pouvais même entendre l'eau couler ou imaginer le goût des fruits.

Si vous n'avez pas peur des romans calmes et des grandes descriptions je vous conseille vraiment ce tome. En tout cas pour moi ça a vraiment été une très bonne lecture.

11 janv. 2018

Les fiancés de l'hiver 🌻🌻🌻🌻🌻



Auteur(s) : Christelle Dabos
Saga : La Passe-Miroir
Genre : Fantasy - Jeunesse
Edition : Gallimard Jeunesse - 2013
Nombres de pages : 519




La Quatrième :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.
 




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Après avoir lu Cinder et avoir adoré je me suis dit que j'étais bien lancée pour tenter un autre coup de coeur de la blogo, et c'est comme ça que le premier tome de la Passe-Miroir de Christelle Dabos est sorti de ma PAL. Et puis lire les fiancés de l'hiver en hiver... c'est clairement de circonstance non 😜? Bon, comme pour chaque gros succès j'y allais doucement surtout en oubliant tout ce que j'avais entendre, voir, lire sur le sujet.

Ce qui m'a tout d'abord interpelé c'est les personnages et leurs descriptions. L'autrice ne précise pas complètement leur physionomie ce qui nous permet vraiment de les imaginer comme on le veut. Elle ne nous oriente pas vers les stéréotypes et canons de beauté que l'on a l'habitude de lire dans le young adult. Alors merci Christelle Dabos 💙!
Il en est de même avec l'univers. Il est si détaillé, si maîtrisé c'est impressionnant. De plus, la base utilisée par l'autrice pour créer son monde, donne très envie d'en savoir plus, de savoir comment il a pu en arriver là.

J'avoue que j'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire même si Ophélie m'a plu dès le début. Mais passé le temps de mise en place des personnages et des intrigues, je n'ai pas pu lâcher le livre.

J'ai adoré ma lecture et je suis heureuse d'avoir suivi mon instinct pour le sortir de ma bibliothèque, même si j'arrive après tout le monde 😆.

31 déc. 2017

Le hibou 🌻🌻🌻🌻



Auteur(s) : Samuel Bjørk
Saga : Holger Munch et Mia Krüger
Genre : Thriller
Edition : France Loisirs - 2016
Nombres de pages : 478






La Quatrième :

Étrange mise en scène autour du cadavre d’une adolescente portée disparue et retrouvée morte dans la forêt, entourée de plumes, une fleur dans la bouche. Une vidéo bientôt fournie à la police dévoile les tortures qu’elle a subies et la silhouette de son meurtrier… recouvert de plumes. Le hibou rôde et sa menace plane…
 




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Après deux lectures jeunesse, il me fallait un petit peu de glauque et de psychopathie 😝. Ayant lu le premier livre de l'auteur j'avais très envie de lire la "suite" des aventures de Munch et Krüger.

Bon déjà, vu qu'on parle d'un thriller, il nous faut parler de la scène de crime non ? Pour être franche cette découverte du corps et les premières investigations qui en suivent m'ont complètement happée et m'ont très vite mise dans le "mood" 😈.

Comme dans le premier volet des aventures de notre équipe de l'unité criminelle, les différents chapitres présentent de façon plus ou moins claire pleins de personnages sans trop de liens entre eux. Ce procédé permet vraiment de pouvoir établir des hypothèses de son côté et d'avancer lentement vers le dénouement avec les protagonistes.
Mais petite remarque : Attention au trop plein de pistes ! Plutôt que de nous intégrer dans l'enquête cela peut nous en faire sortir par sensation de se perdre dans un nombre trop importants de personnages. 

Bon... c'est le moment du "ce que j'ai pas trop aimé" 😬... J'accrochais vraiment beaucoup à l'intrigue jusqu'à un moment où je n'ai plus suivi les déductions, les choses se précipitent et ne nous permet pas de suite de comprendre d'où viennent ces retournements de situations. C'est vrai que le personnage de Mia Krüger est une personne particulière avec une sensibilité qui lui permet de "comprendre" les psychopathes et les témoins mais là, ces déductions lui venaient dont ne sait trop d'où et c'est dommage.
Cependant à part ce moment un peu décevant, l'intrigue n'en reste pas moins sympathique bien que cela fasse passer de livre d'une super lecture à une très bonne lecture.

Pour finir sur une bonne note, j'ai beaucoup aimé également l'introduction d'un fil rouge sur la vie de Mia qui nous donne envie de continuer à lire les enquêtes de Holger Munch et Mia Krüger pour en savoir plus sur le passé de cette personne si particulière🔫🔍.

30 déc. 2017

Le sang jamais n'oublie 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Lucie Pierrat-Pajot
Saga : Les Mystères de Larispem
Genre : Science-Fiction - Jeunesse
Edition : Gallimard Jeunesse - 2016
Nombres de pages : 257





La Quatrième :

Larispem 1899 - Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville.
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Ce livre me tente depuis qu'il est dans ma PAL, mais je trouvais que la période ne s'y prêtait pas trop jusqu'ici. Mais en début décembre, un court roman jeunesse me tentait bien. Et puis après un livre de SF (cf. ma dernière lecture <= ici) quoi de mieux qu'une petite uchronie teintée de steampunk 🕒🔧?

Alors pour commencer, on peut clairement dire que le genre uchronique développé dans cet ouvrage est un gros point positif. En effet, on connait plutôt bien les uchronies sur le thème de "et si Hitler avait gagné la guerre ?" ou encore "et si le bloc communiste s'était étendu au monde entier pendant la guerre froide ?", en résumé des turnovers sur des évènements plutôt contemporains. Mais là où l'autrice tire sa carte du jeu, c'est en décidant de renouveler un peu ce genre et de réécrire un autre moment de notre Histoire qui, dans mes lectures personnelles, est une première : "et si les gens du peuple avait pris le dessus sur les noble et le clergé pendant la Commune de Paris ?".
Ce thème est super intéressant et nous force un peu à réviser l'Histoire au l'époque du Second Empire et c'est pas si mal 😉.

J'ai adoré tout l'univers que Lucie Pierrat-Pajot a créé autour de ce nouveau Paris qui se nomme maintenant Larispem et du système de gouvernement qui y est développé. La tension monte au fur et à mesure que l'on voit évoluer les personnages, que l'on découvre leur vraie personnalité, ce qu'il vont pouvoir représenter dans l'histoire de la saga.

De même j'ai beaucoup apprécié les liens qu'elle a pu faire avec des expressions et des dilactes historiques du type "avoir du sang bleu" ou l'utilisation de l'argot des bouchers, caste plus ou moins supérieure au sein de Larispem. Cela apporte vraiment du crédit à son histoire je trouve 👍.

C'est un super tome 1 qui nous dépeint très très bien le décor de ce que va pouvoir être cette histoire et j'ai ultra hâte de lire la suite 😍


14 déc. 2017

Cinder 🔥🔥🔥🔥🔥


Auteur(s) : Marissa Meyer
Saga : Les Chroniques Lunaires
Genre : Science-Fiction - Jeunesse
Edition : PKJ - 2016
Nombres de pages : 414



La Quatrième :

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.
 


Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Je n'aime pas lire les livres au moment où ils sont sous le feux des projecteurs, clairement ça me fait peur. Toutes ces critiques positives, ces coups de cœurs, en général me donne des espérances certaines fois trop élevées. Du coup maintenant, je me lance plus sur les "blockbusters" livresque mais j'attends.

Et qu'est ce que j'ai bien fait ! J'ai littéralement "gobé" ce livre, ce n'est pas dévorer mais vraiment gobé ! Je n'ai pas vu les pages passer, un vrai pageturner qui même la journée me donnait envie de rentrer très vite du travail pour me remettre dans ma lecture.

C'est une très bonne réécriture de conte. Pour moi, les réécritures qui prennent le matériau de base mais en amenant de la nouveauté en terme d'intrigue sont vraiment les meilleures. Et ici c'est le cas 😊.
Et que dire de la critique de la xénophobie si présente dans ce texte ? La peur des cyborgs ou encore des lunaires et le dégoût qu'ils inspirent à un grand nombre de terriens n'est pas sans rappeler un thème récurrent et bien présent dans nos sociétés actuelles. Cela fait "plaisir" de voir ce genre de thème abordé dans un roman de SF young adult !

Et le petit plus de mon côté c'est vraiment le personnage de Cinder. Elle est indépendante, et même si (et ce n'est pas un spoiler parce que bon qu'est-ce que serait une réécriture de Cendrillon sans prince 😜 ?) une intrigue amoureuse se développe, Cinder garde son cap, ses idées, sa façon d'être sans se perdre dans son adoration pour l'homme aimé qui devient son objectif numéro 1, comme le font trop souvent les héroïnes de young adult. Et franchement c'est tellement bien de voir une héroïne qui ne perd pas toute consistance devant son crush.

Bref, une découverte tardive mais complètement addictive, avec une vraie héroïne, un prince charmant mais pas que, et une intrigue SF qui donne vraiment envie de mieux connaitre le reste de cet univers nouveau et les personnages évoqués mais non rencontrés pendant ce tome 1. En gros, un coup de cœur quoi 😍 !

7 déc. 2017

L'encre et le sang 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Franck Thilliez, Laurent Scalese
Saga :
Genre : Thriller
Edition : Pocket - 2013
Nombres de pages : 119






La Quatrième :

William Sagnier, écrivaillon un peu raté, arrive à Hong Kong, bien décidé à tuer son ex et son amant : Cassandra et Jack Malcombe. Ceux-ci lui ont volé son manuscrit qui est depuis un énorme succès international. Par hasard, William tombe sur une vieille machine à écrire aux pouvoirs étranges... Amie ou ennemie ?
 




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Ce tout petit livre s'était perdu au fin fond de ma bibliothèque et avec le pavé que je venais de lire, à savoir Shining de Stephen King, j'ai eu envie de rester dans un univers proche mais avec un format plus court, il était donc parfait !

🚨 Je tiens à prévenir les utilisateurs de Livraddict, le résumé disponible sur la fiche de ce livre est très très spoilant ! 🚨

Quand j'ai refermé ce livre je me suis dit : "Oh déjà ?". C'est donc je pense une bonne indication du fait que j'ai bien aimé ma lecture. Mais en un sens, je me suis sentie frustrée car je pense que l'histoire est finalement un peu survolée alors que ça aurait pu donner un truc encore plus sympa. Le matériau de base franchement aurait tellement pu être étoffé, c'est dommage.

J'ai beaucoup apprécié la façon dont on passe d'un sentiment à un autre à propos de chacun de personnage, d'abord de la pitié puis du dégoût et de l'antipathie. La victime devient bourreau et le bourreau, victime et ça, ça m'a plu. Le petit twist de fin n'est pas mal non plus, j'avoue je ne l'avais pas vu venir. Mais encore une fois il m'a manqué un peu plus de "consistance" pour adorer.

En clair,  je trouve que c'est une très bonne lecture de transition entre deux gros livres.